Bodhrán irlandais 

Il y a 47 produits.

Bodhrán, la percussion irlandaise

Le bodhrán est un tambour sur cadre autrement appelé Frame Drum. Les tambours sur cadre sont joués partout dans le monde, mais la technique de jeu du bodhrán est ce qui le rend unique. Il se joue soit avec la main, soit avec une baguette (appelée tipper où encore beater), et l'autre main est utilisée pour modifier le son du tambour en variant des sons graves aux sons très aigus.

Large choix de bodhráin, tippers et accessoires :

Découvrez notre guide sur bodhran irlandais.

Recherche avancée

Guide pratique sur le bodhrán

Voici un guide sur le bodhrán, instrument phare de la musique traditionnelle irlandaise.

Présentation du bodhrán

Le bodhrán (en gaélique : [ˈbˠəʊɾˠaːnˠ] ; en anglais : bodhrán [ˈbɔrɑːn]), bodhráin au pluriel, est un instrument de percussion utilisé dans la musique irlandaise. Le mot vient du gaelic bodhar qui signifie : sourd.

C'est un tambour sur cadre joué avec un bâtonnet (tipper ou beater) qui est dérivé du daf oriental et plus anciennement d'un tamis, un outil agricole servant à séparer les grains de leur enveloppe. Sous forme d’un tambour, le bodhrán est composé d’un cadre en bois circulaire sur lequel est tendue une peau de chèvre. Les bodhráin varient en diamètres et mesurent de 25 à 50 cm (10 à 20 pouces) et leurs fûts mesurent entre 10 et 16 cm de profondeur. La membrane étendue sur le cadre est traditionnellement en peau de chèvre, mais on trouve parfois des peaux de daim, de kangourou ou même synthétiques.

Jusqu'aux années 1960 et 1970, le jeu du bodhrán était assez primitif, puis Johnny "Ringo" McDonagh (De Danann) et Peadar Mercier (The Chieftains) ont amené le tambour à de nouveaux sommets avec leur nouvelle façon de jouer. Au cours des décennies suivantes, une nouvelle vague de joueurs de bodhrán a expérimenté et s'est inspirée de traditions musicales étrangères (Tommy Hayes, Gino Lupari, John Joe Kelly et Eamonn Murray). Aujourd'hui, une session n'est pas tout à fait la même avec et sans un bodhrán, car il s'est bien établi sur la scène irlandaise.

Comment jouer du bodhrán ?

Pour jouer du bodhrán, le musicien utilise un tipper (long bâtonnet sculpté en bois aussi appelé beater) et frappe sur la peau pour produire un son propre à l’instrument. Il peut aussi utiliser des spoons.

Plusieurs techniques de jeu existent, mais le tipper est, la plupart du temps, manœuvré de façon à frapper la peau du tambour avec le poignet cassé et tourné vers sois par un mouvement de balancier partant du menton et allant jusqu'aux cuisses en frappant la peau à chaque montée et descente. Un grand choix de tippers est disponible sur le marché. Pour donner un autre effet sur le bodhrán, vous pouvez opter pour des rods, bâtons minces en lamelles souples ou des balais. Par ailleurs, dans la plupart des styles, votre main gauche est tenue contre l'arrière du bodhrán, libre d'être utilisée comme bon vous semble. Le plus souvent, les joueurs appuient leur main contre la peau de diverses manières pour modifier la hauteur et le ton du bodhrán. Une paume plate maintenue contre la peau atténuera le son, produisant un son plus plat et plus terne. Le bord de votre main enfoncé dans la peau la fera sonner ; en variant la pression et la position de votre main, vous pouvez changer la hauteur d'une octave ou plus.

Les Bones et spoons sont des cuillères et des os et font partis des instruments de percussion Irlandais. Ils permettent de rythmer les morceaux de musique irlandaise en complément du bodhrán. Les bones ou os est un instrument de musique qui se compose d'une paire d'os d'animaux, ou de morceaux de bois ou d'un matériau similaire. Ils ont généralement une longueur de 5 à 7 pouces, mais peuvent être beaucoup plus longs et ils sont souvent courbés, ressemblant grossièrement à des portées miniatures. Les spoons ou cuillères peuvent être jouées comme un instrument de percussion improvisé, ou plus précisément comme un idiophone lié aux castagnettes. Ils sont joués en frappant une cuillère contre l'autre ou deux morceaux de bois reliés.

Guide de l'acheteur

Quels bodhráin éviter ?

Commençons par les bodhráin les moins recommandés. Vous pouvez trouver sur Internet ou dans certains magasins de musique (même en Irlande) des bodhráin importés des pays d’Asie qui se vendent à 80 € ou moins. La peau est très dure la plupart du temps et les tambours manquent de tout ce dont vous avez besoin pour obtenir un son correct : une belle basse, une zone centrale claire et des notes plus élevées. Vous trouverez souvent un design celtique ou un logo Guinness sur ces tambours. Sachez qu’on peut trouver des bodhráin de qualité et qui ne coûtent pas beaucoup plus cher que ces tambours bas de gamme. Le son et la variation tonale entre les deux diffèrent beaucoup.

Quoi acheter ?

Les critères les plus importants sont les suivants : le son, la qualité de fabrication et la jouabilité. Concernant le son, l'élément clé est la peau (voir ci-dessous). Pour le reste, il faut tenir compte de la finition et des différentes caractéristiques de chaque bodhrán. Par exemple, certains bodhráin sont équipés de barres transversales, de croix ou encore de croix à 3 ailes. D'une part, cela a pu avoir son importance en raison de la construction, afin de maintenir le cadre en forme. D'autre part, il servait de prise pour le style de jeu ouvert. Cette croix est encore une caractéristique importante dans l'imaginaire traditionnel du bodhrán. Avec les techniques modernes de construction de châssis et de collage, une telle aide n'est plus structurellement nécessaire. De nos jours, le son est modulé avec la main côté peau, la main a donc besoin de liberté de mouvement. La plupart des bodhráin sont aujourd'hui construits sans croix ni barre car elles sont généralement devenue assez dérangeante. Le style a aussi son importance dans le choix, et surtout la taille du bodhrán. Si vous optez pour le top-end-style ou West Limerick, technique utilisant une seule extrémité du tipper, il est préférable de choisir un bodhrán de petit diamètre (<16" ou 40cm). Au-delà de cette taille, c'est le style Kerry, technique traditionnelle en utilisant les 2 extrémités du tipper qui et la plus adaptée car vous aurez besoin de plus de surface pour développer ce jeu. Voici quelques fabricants de bodhráns de qualité : Christian Hedwitschak - Hedwitschak Drums, Rob Forkner - Metloef Drums, McHugh Custom Percussion, Goyt Craft Instruments, SG Bodhrán, Seamus O'Kane, Ben March, Eoin & Jane Leonard - Belgarth Bodhráns, Paul McAuley, Brendan White, Christian Kervadec - Olaïka Bodhrán...

La peau

La majorité des bodhráin sont fabriqués avec de la peau de chèvre, parfois de veau ou de kangourou. Le travail de la peau prend du temps, elle doit être douce et non pas dure et rugueuse. Tous ces éléments ont forcement un impact sur le prix. Aujourd’hui, vous trouverez de plus en plus de bodhráin avec un ruban adhésif sur la partie extérieur de la peau pour atténuer certaines des harmoniques.

Le système d'accord

Les bodhráin non accordables sont très peu recommandés en raison de la réaction des peaux naturelles à la température et à l'humidité. Sans moyen de resserrer ou de détendre la peau, le bodhrán devient injouable, ou alors la gamme tonale est sévèrement limitée.

Il existe différents systèmes, par exemple le système de clé classique comme celui que l’on peut voir sur la gamme accordable des bodhráin Waltons. Aujourd'hui, il est recommandé d'acheter un tambour avec un système de réglage sans outil. Ne pas avoir à chercher des outils est un grand avantage et un confort. Il est important que le système fonctionne correctement, car vous n'utilisez que vos doigts pour syntoniser. Tous les tambours Hedwitschak sont livrés avec un système sans outil et Waltons propose également une nouvelle série de bodhráin T avec un système de réglage manuel intégré dans le fût.

Le cadre

Le cadre doit être fait en bois de haute qualité. Il est important qu'il n'y ait pas d'arêtes vives et que le cadre soit bien rond. La finition n'est pas importante en ce qui concerne le son mais pour l'esthétique ça l'est.

Les prix

Le premier prix pour un bodhrán Waltons accordable sera entre 100 et 150 €. En-dessous, on sera sur un produit souvent non-accordable, avec une peau dure et rugueuse et/ou comportant un design celtique. Christian Hedwitschak et sa marque Hedwitscahk Drums propose une série standard : la CoreLine, avec des prix oscillants entre 300 et 370 €. Vous trouverez dans cette gamme standard comprenant différentes tailles un instrument de qualité pour un prix modéré. Les bodhráin haut de gamme (plus de 400 €) devraient le plus souvent être équipés d'un système de réglage à main, d'une peau brillante et avec une finition parfaite.

Bodhráns irlandais en Bretagne

Ti ar Sonerien, distributeur exclusif en France de bodhráin, propose des modèles uniques, dotés de systèmes de réglages avec et sans clés. Nous mettons à votre disposition des instruments qui offrent une qualité de jeu inégalée. Nous avons sélectionné les meilleurs produits en fonction des critères les plus exigeants (matériaux, finition des surfaces, composants) ; des instruments de marque, conçus par les fabricants les plus réputés. De plus, nous proposons des accessoires comme des housses pour bien protéger votre instrument, des tippers, des systèmes de changement de peaux et des sangles pour jouer debout...

presentation-bodhran1_1.png

Si vous avez besoin de plus de renseignements sur les produits de la boutique, faites appel à Ti ar Sonerien, spécialiste de l’instrument celtique en Bretagne.

Réalisation Dream me up