Alan STIVELL - Explore Agrandir l'image

Alan STIVELL - Explore

DIAN3104

Explorer de nouvelles pistes a toujours été l’envie première d’Alan

 

Plus de détails

16,67 € TTC

En savoir plus

Dans cet album, il absorbe encore toutes les influences de son temps, pour en faire une nouvelle musique, qui n’est qu’à lui.

Plus que jamais, cet album montre une curiosité naturelle et assoiffée pour les nouveaux sons, les nouvelles techniques.

Même s’il commença sa formation musicale de manière classique, sa démarche s’est, le plus souvent, inscrite dans la musique populaire.

C’est le cas encore aujourd’hui. Réutilisant beaucoup d’éléments, stylistiques ou sonores, familiers au grand public, la communication avec celui-ci est facile (on le constate dans ses concerts). Mais il l’amène à découvrir d’autres apports très personnels et rares : comme les sons de ses harpes prototypes, son interprétation vocale et instrumentale très particulière, une façon unique de jouer avec et contre le tempo, ou de se promener entre gammes tempérées et micro-intervalles (à la fois extra européens et celtiques ). Il est un des seuls, y compris dans ses improvisations, à se mouvoir, de façon si naturelle, dans une musique mondiale et sans frontières.

Dans ce disque, contrairement à « Au-delà des mots » (qui était instrumental), la part belle est donnée à sa voix ; ce qui lui permet de se promener à travers des formes très éclectiques, passant de déclinaisons très personnelles du blues, du rock, de la ballade, voire du jazz, aux influences jamaïcaines, raga et hip-hop, d’Europe orientale, d’Ecosse gaélique, sans oublier ses racines bretonnes .

L’utilisation importante des loops, des auto-samples, comme les couleurs sonores, place l’album , sauf exceptions, dans une sphère proche des musiques electro.

Pour une bonne moitié de l’album, il s’agit toutefois de chansons.
Alan les a écrites en trois langues sans choisir vraiment. Souvent les textes sont bilingues Breton-Français ou Breton-Anglais, et cela correspond aussi à sa vie, ses ancrages, ses voyages et son goût pour les passerelles.

Le 22ème album d’Alan Stivell est un concentré d’énergie, d’ancrage dans le monde ; il le montre dans les mots avec lesquels il jongle en maître : on oublie souvent ses talents d’auteur, tant sa musique reste étonnante, au plein sens ; pleins les sens, comme sa voix inimitable, qui prend, dans ce disque, toute son ampleur.

 

 

Réalisation Dream me up