Nouveau La Musique Religieuse... dans tous ses états !!! Agrandir l'image

La Musique Religieuse... dans tous ses états !!!

LBKD0002

Par Pascal Rode
avec la participation de Florent Christien, Carole Kayum Fokoue et Marie-Noëlle Mindzie Nkoulou

Plus de détails

17,06 € TTC

En savoir plus

Contrairement au répertoire profane, qui est transmis oralement de générations en générations, le répertoire d’Eglise bénéficie, lui, depuis le XIXe siècle, d’une large diffusion écrite. C’est en effet en 1842, que sera imprimé le premier recueil de cantiques bretons.

Dans le chapitre I, il sera fait un état des lieux des cantiques bretons. Comme les cantiques sont composés principalement en vue des messes, il faut offrir aux fidèles des « airs faciles », vite appris, mieux encore des airs déjà connus, des airs populaires. C’est pourquoi les nouveaux cantiques sont assez rares, et que l’on n’hésite pas à employer le même air pour plusieurs cantiques.

Les préférences des auteurs de cantiques vont aux airs bretons, mais également aux airs latins. Certains, sans scrupules, empruntent des airs d’auteurs français (notamment savoyards et béarnais).

Dans le temps, on remarque un certain nombre de cantiques empruntés à des auteurs classiques, notamment de la période baroque (BACH, HAENDEL..).

Florent CHRISTIEN nous fera vivre sa passion de chanteur à travers son expérience de choriste (Chapitre II), et nous expliquera le développement de la polyphonie dans les chœurs qu’il a fréquentés avec passion et vigueur. Il nous expliquera les similitudes entre les chants religieux bretons et gallois. En effet, le répertoire de cantiques bretons, parfois très ancien se caractérise aussi par de nombreux emprunts au répertoire religieux gallois (chapitre IV).

L’interprétation des cantiques donnera naissance au couple Orgue-bombarde (chapitre II).

Des compositeurs classiques se sont intéressés à ce côté original de notre patrimoine. J’évoquerai, à ce titre, les musicologues célèbres (chapitre III), leur interprétation, mais s’intéressera également aux cantiques d’ailleurs, en l’occurrence l’Auvergne et l’Orient à travers l’inévitable BOURGAULT-DUCOUDRAY (chapitre V).

Pour clore ce recueil, KAYUM FOKOUE Carole (Cameroun) et Marie Noëlle MINDZIE NKOULOU (Gabon), nous parleront de la pratique des chants religieux dans leur pays, partagé (et parfois divisé…) entre les rituels tribaux, et l’évangélisation de ces mêmes tribus à l’époque du colonialisme (anglais pour le Cameroun, français pour le Gabon).

Pascal RODE

Pascal RODE croque les notes depuis ses 11 ans (début 1969), âge auquel il s'inscrit en "caisse claire" au Bagad des Lilas. Quasiment sans discontinuer, il enchaînera 50 ans de bagad, mais également les concerts bombarde et Orgue, les groupes de fest-noz, et les concerts avec l'Ensemble de Musique Bretonne de Cornouaille et surtout LIRZHIN.

Editions : Kedun (2021)
Auteur : Pascal Rode
Photos : Kazhud
Illustrations : Laurent Le Guilloux
130 pages / 20,5 cm x 30 cm

Accessoires

Réalisation Dream me up